Edito

Mais où est passé l’argent de l’industrie musicale ?

Les ventes de disques sont en chute libre et pourtant la musique n’a jamais été aussi présente dans la vie des gens. Elle se consomme, se diffuse, s’échange avec une simplicité inégalée jusqu’à aujourd’hui.

L’industrie musicale se réinvente. Si elle doit encore définir le modèle économique qui lui permettra de négocier le virage du numérique, elle génère beaucoup de recettes, et pas toujours là où on les attend.

Si la cassette a disparu des lecteurs, le compact disc semble s’accrocher aux platines. Un petit retour en arrière sur les évolutions techniques au cours du XXème siècle montre que l’industrie musicale n’en est pas à sa première révolution.

Prokoviev peut désormais vendre du soda, boudés dans les bacs les artistes sont de retour sur scène, les nouvelles générations misent sur le net pour tisser des relations solides avec leurs fans, garantissant ainsi leurs ventes…

De l’internaute producteur à la musique équitable, la toile a démultiplié les possibilités, les artistes témoignent.

Du Québec à la métropole, tour d’horizon d’un marché  en pleine mutation.

Lucie Robert et Pauline Turuban

Publicités

Une réponse à “Edito

  1. SIANKOWSKI GEORGES

    C’est un excellent travail,dans une présentation claire.
    CONTINUEZ!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s