Archives de Tag: musique

Du gramophone au MP3

Retour sur les grandes dates qui ont fait l’histoire de l’industrie musicale en mots et en images

L’histoire commence en 1877, date à laquelle Charles Cros met en place le « paléophone ». L’idée n’a jamais été concrétisée : l’inventeur français n’avait pas encore construit de prototype quand l’Américain Thomas Edison a déposé un brevet pour le phonographe. A son tour, il sera évincé par Emile Berliner. En 1888, l’ingénieur allemand parvient à faire tourner le premier disque, un 78 tours en zinc enduit de cire, sur son gramophone.

Lire la suite

Publicités

Le CD n’est pas déCD

Après le vinyle et la cassette audio au début des années 1990, le Compact Disc pourrait être la prochaine victime des changements de supports musicaux. Mais pour l’industrie, il reste indispensable.

Le marché du CD implose

Chaque jour, des cassettes audio vomissent leur bande magnétique dans des boîtes à gants ou prennent un peu plus la poussière dans des armoires. Mais son fossoyeur, le CD, risque de ne pas survivre bien longtemps. Pour preuve, le déclin des ventes sur le long terme : moins 56% depuis 2002. L’an dernier, le nombre de disques vendus dans l’hexagone est passé sous la barre des 60 millions, générant un chiffre d’affaires de 814,8 millions d’euros. Soit une perte de 100 millions d’euros par rapport à 2008. C’est l’équivalent de l’aide d’urgence envoyée par l’Union Européenne en Haïti ou le prix de deux Airbus A320. Alors pourquoi les maisons de disques ne l’abandonnent pas complètement pour se consacrer aux délices du numérique ?

Lire la suite

Face au téléchargement, le CD continue de tourner

Les maisons de disques se plaignent, les chiffres d’affaires diminuent, les ventes baissent. Sur le net, les téléchargements grimpent en flèche, iTunes et les autres se frottent les mains. Mais les passionnés continueront toujours d’acheter l’objetmatériel, et le CD ne s’avoue pas vaincu.


Le CD est en mauvaise posture. Selon le syndicat national de l’édition phonographique (SNEP), les ventes ont accusé une baisse de 15% en 2008. En 2009 cette baisse est revenue à 3,4 % : même si les chiffres d’affaires étaient en chute libre depuis quelques années, il y aura toujours des gens pour acheter des CDs.

Lire la suite

La musique part en live

Effondrement des ventes, pertes sèches pour les maisons de disques, nouveaux supports numériques. En pleine crise du disque, la scène est-elle devenue une valeur refuge ?

Des salles combles en France en 2009, des tournées à guichet fermé. Le live a trouvé son public. Au Midem (Marché international de la musique) de Cannes en 2007, en pleine crise de l’industrie musicale, la perspective de déplacer le curseur du disque vers la scène est évoquée. Le constat est clair cette année là : moins 20% pour le disque, plus 20% pour la scène. Pour Gildas Lefeuvre, journaliste musical qui a participé à la table ronde du Midem en 2007, « la question se posait à l’époque, mais  beaucoup y ont vu un retour à la scène sans penser le problème en terme de complémentarité entre le disque et le live. »

Lire la suite

La stratégie 360°, nouvel eldorado des maisons de disques

Face à la crise du disque, l’industrie musicale tente d’apporter des solutions. C’est le cas de la « stratégie 360 degrés ». L’idée pour les majors et les labels de musique est de diversifier au maximum leurs activités pour créer des sources « multirevenus ».

Le 360 deviendra-t-il la règle ?

Produire, éditer, acheter des salles, manager, organiser des tournées, créer des panoplies de produits dérivés… Du disque au merchandising en passant par la scène et les droits éditoriaux, les maisons de disques tentent d’exploiter tous azimuts la carrière de leurs artistes.

Lire la suite

« Sur 20 000 écoutes sur Deezer, Marcel et son Orchestre a touché 10,40 euros »

Le chanteur de « Marcel et son Orchestre » évoque la difficulté de gagner sa vie dans un secteur mouvant qui traverse une période de doute.

Bas résilles, robes à fleurs et « ska-punk moules frites ». Marcel et son orchestre est un groupe originaire de Boulogne sur mer. Un  ambassadeur du Nord-Pas de Calais qui sent la sueur, la bière ambrée et le maquillage qui coule. Vingt-cinq ans de carrière, 400 000 disques vendus, 1500 concerts. Franck Vandecasteele, chanteur-leader du groupe, évoque en grand indépendant l’état de l’industrie musicale.

Lire la suite

« Le disque reste très structurant dans les pratiques »

Emilie Da Lage, chercheuse en sciences de la communication à l’université Lille III, analyse les caractéristiques de la crise actuelle du disque

L’industrie du disque traverse-t-elle une crise inédite ? Emilie Da Lage, membre de l’Observatoire des mutations des industries culturelles (OMIC) et maître de conférences à l’université Lille III, est mitigée.  « Cette crise n’est pas si inédite que cela. L’industrie du disque a déjà connu des passages à vide, mais a toujours trouvé des parades en renouvelant les formats de diffusion et d’enregistrement de la musique. Par exemple, au début des années 1980, le CD est apparu comme LA solution pour relancer un marché très mal en point », explique-t-elle.

Lire la suite